Le programme des Master Class de 2022

MORT ET FIN DE VIE, ET SI ON EN PARLAIT ENFIN ?
MC1
11H30 12H30

Libérer la parole sur la mort en Ehpad, favoriser l’échange avec les résidents et entre professionnels est un des enjeux mis en exergue par la crise Covid. De gestes simples pour lutter contre l’angoisse de mort, d’initiatives symboliques pour rendre hommage à un disparu, en formation pour appréhender cette délicate question, les possibilités sont nombreuses, à condition d’accepter d’y consacrer du temps.

Intervenant : Sarah DUMONT
Journaliste et fondatrice d’HappyEnd
Intervenant : Marie-Odile VINCENT
Directrice de l’Ehpad Jacques Bonvoisin à Dieppe (Fondation partage & Vie)
ROBOTS ET NOUVELLES TECHNOLOGIES VONT-ILS REMPLACER LES SOIGNANTS UN JOUR ?
MC2
11H30 12H30

Et doit-on le souhaiter d’ailleurs ? Au regard de la technologie, qu’est-ce qui qualifie l’humain face à la personne fragile ? Qui est performant, aujourd’hui, pour observer et diagnostiquer ? Qui traite bien ? La vocation existe-t-elle encore ? Pourquoi abandonnons-nous les moments de vie (animations, etc.) aux machines ? Et si l’humain préparait lui-même sa propre disparition du champ du «prendre soin»... Et si la personne fragile avait intérêt à ce qu’il en soit ainsi ?

Intervenant : Jean-Marc BLANC
Directeur général de la Fondation I2ml
RESTAURATION : LORSQUE LES NORMES EMPÊCHENT
MC3
15H30 16H30

Il est interdit de boire de l’alcool en Ehpad : faux ; de manger des œufs, encore faux ! Trop d’idées reçues circulent encore sur l’alimentation en Ehpad ! Un expert et un directeur engagés pour le bien-être des résidents revisiteront ici les limites acceptables pour tous, pour que les textes censés protéger ne dressent pas des barrières infranchissables.

Intervenant : Vincent CHARBOUILLOT
Spécialiste de la restauration en Ehpad, Groupe Acsent
Intervenant : François SCHERER
Directeur de la maison de retraite La Combe Saint Victor en Bourgogne
INTIMITÉ / SEXUALITÉ
MC4
15H30 16H30

Stop au « C’est pas possible ! » Comment permettre l’amour en établissement ? Si des « chambres d’amour » existent, on peut s’interroger sur leur discrétion… Comment permettre aux couples de se retrouver avec délicatesse et loin des regards ? Quelle place pour les soignants et/ou les familles ? Doit-on, et si oui comment, protéger le résident lorsqu’il souffre de troubles cognitifs ? Comment s’assurer de son consentement ?

Intervenant : Caroline BACLET-ROUSSEL
Docteur en psychologie et sexologue, cheffe de projet et de recherche au Gérond’if, Gérontopôle d’Ile de France.

INVITATION GRATUITE SUR INSCRIPTION

POUR L’OBTENTION DE VOTRE BADGE, IL SUFFIT DE :

Vous inscrire et inscrire votre personnel grâce à notre formulaire.

S'INSCRIRE